Depuis la création du Syndicat des transports de Haguenau et Schweighouse-sur-Moder en 2006,  sont utilisés des modèles d'aménagement d'arrêt type, synthétisant les différentes normes en matières d'accessibilité aux Personnes à Mobilité Réduite, afin d'harmoniser les points d'arrêts lors de la création de nouvelle desserte ou lors de réaménagement de stations de bus.

Ainsi, le déplacement des personnes handicapées a été pris en compte dès la naissance du réseau RITMO, alors même que les décrets d'application de la loi 2005-102 n'existaient pas encore. Depuis, une démarche en concertation avec les associations a permis d'initier l'élaboration d'un Schéma Directeur d'Accessibilité et les collectivités s'attachent à mettre progressivement en accessibilité l'ensemble du réseau RITMO.

Le réseau de transport collectif RITMO compte 145 points d'arrêts sur les 4 lignes régulières, qui ont tous été diagnostiqués. Les arrêts T.A.D. sont desservis par du matériel roulant permettant une accessibilité totale à ces arrêts. Sur les lignes de renforts scolaires et de transports scolaires élémentaires, le transport des personnes à mobilité réduite est assuré par un transport de substitution accessible (G.I.H.P. ou taxis).

Arrêts : 
Pour étudier l'« accessibilité » des points d'arrêts réguliers, il faut traiter l'accessibilité du point d'arrêt et l'accessibilité au point d'arrêt.
32 arrêts de lignes régulières sont accessibles, 16 sont partiellement accessibles avec problème de cheminement et 44 partiellement accessibles avec problème d'aménagement d'arrêt.

Matériel roulant :
Les bus ne sont pas équipés actuellement pour fournir les annonces sonores et visuelles indiquant la ligne sur laquelle le bus et le nom du prochain arrêt. L'obligation d'équiper les bus du matériel permettant de fournir les informations visuelles et sonores  sera incluse lors du renouvellement de marché en 2013.