Accessibilité des transports C.T.S.

En 1994, le tramway inauguré à Strasbourg est le premier à être doté d’un plancher bas intégral permettant l’accès facile des fauteuils roulants, mais également des poussettes. Les stations sont annoncées de façon sonore (pour les personnes malvoyantes) mais également de manière visuelle.

Arrêt Baggersee : bus avec palette

Cette politique globale d’accessibilité des transports pour tous se poursuit et se traduit par une mise à niveau du réseau de transport en commun existant. Allant au-delà des obligations définies par la loi, tous les nouveaux bus de la C.T.S. sont équipés de deux emplacements réservés aux fauteuils roulants ainsi que d’une porte type tramway pour faciliter l’accès à bord.

Les véhicules sont également dotés d'une rampe d'accès rétractable permettant l’accès direct depuis l’arrêt au bus.

Les conditions de voyage des personnes à mobilité réduite sont optimisées grâce au système d’annonce sonore des arrêts.

Des écrans défilants permettent quant à eux de connaître à tout instant le prochain arrêt et la direction du véhicule.

Les normes ayant évolué suite à la publication de loi de 2005, tous les véhicules bus existants sont progressivement réaménagés aux normes requises. Les boutons de demande d’arrêt par exemple sont placés aux nouvelles hauteurs requises.

Tram : entrée pour P.M.R.

Enfin, tous les arrêts du réseau bus sont progressivement aménagés selon une charte définie conjointement entre la collectivité responsable du transport, la C.T.S. (l’exploitant) et les associations de personnes handicapées.

    Cette charte définit :
  • la hauteur des quais pour faciliter la montée et la descente des fauteuils roulant et des personnes ayant des difficultés à se déplacer (avec un déambulateur par exemple) ;
  • les largeurs des cheminements devant rester libres de tout obstacle et les dimensions de l’aire de retournement nécessaire aux fauteuils roulants ;
  • des bandes podotactiles qui permettent aux mal-voyants de repérer le bord du quai ;
  • la présence d’une ligne d’accostage qui permet d’aligner facilement le véhicule au plus près du quai.

Les efforts se poursuivent en continu pour offrir un réseau accessible au plus de personnes possible, qu'elles soient handicapées, rencontrant temporairement des difficultés pour se déplacer, accompagnées d’enfant(s) en bas-âge, etc.